Abdul Samad Rabiu, PDG de BUA group : ” Dans le ciment, le retour sur investissement est extraordinaire ”  

0
15
Abdul Samad Rabiu, PDG de BUA group : ” Dans le ciment, le retour sur investissement est extraordinaire ”  

Le magnat nigérian s’est recentré ces dernières années sur le sucre et surtout sur le ciment. Pour JA, il explique les raisons de ce choix stratégique – et évoque sa rivalité avec Aliko Dangote.

Abdul Samad Rabiu, 59 ans, n’est pas un milliardaire nigérian comme les autres. Il n’est pas entouré par un aréopage de conseillers. Arrive à l’heure au rendez-vous. Ne se pique d’aucune formalité. Et sourit volontiers. S’il n’a rien du « nouveau riche », c’est qu’il n’en est pas vraiment un…Le parcours d’Abdul Samad Rabiu, né à Kano (Nord) et héritier de l’un des premiers industriels du Nigeria, ressemble à celui de son aîné Aliko Dangote (62 ans).

Il reprend les affaires familiales en 1984, après quelques années d’études aux États-Unis (Capital University, Columbus, Ohio), alors que son père est détenu en prison par l’administration du général Buhari pour non-respect des lois sur l’importation du riz. D’abord commerçant dans l’import-export (riz, huile alimentaire, farine, minerai de fer, acier, produits chimiques…), il se lance rapidement dans l’agro-­industrie (acquisition de BUA Oils, en 1991, et de Golden Oil, en 2000), puis, en 2002, dans le ciment (acquisition de CCNN). C’est le début d’une longue série de succès.