Friday, February 22, 2019
Home Economie Aéronautique. Le futur de l’A380 menacé après l’annulation d’une commande

Aéronautique. Le futur de l’A380 menacé après l’annulation d’une commande

0
38
Aéronautique. Le futur de l’A380 menacé après l’annulation d’une commande

L’avenir de l’A380 s’assombrit encore davantage après l’annonce, jeudi 7 février, de l’annulation d’une commande de huit A380 supplémentaires de la part de la compagnie australienne Qantas. L’avion gros-porteur emblématique d’Airbus – lancé en 2007, coûtant 445,6 millions de dollars et pouvant accueillir jusqu’à 850 passagers dans ses deux étages – ne semble plus attirer les compagnies aériennes du monde.

“Pour Qantas, l’A380 est un appareil du passé et non du futur”, a confié à CNN Business Ellis Taylor, rédactrice financière au sein du site d’information sur l’aviation et l’aérospatiale FlightGlobal. Toujours selon CNN Business, l’A380 est une grande déception pour Airbus, car “il a représenté moins d’un quart des ventes de la compagnie européenne depuis le lancement de l’avion géant il y a plus d’une décennie”.

Comme le rapporte le New York Times, Airbus avait déjà annoncé en janvier 2018 le possible arrêt de la production de l’A380, faute de commandes. Mais une commande de 36 avions de la compagnie émirienne Emirates avait paru donner un sursis à la production de l’appareil. Cependant, même ce contrat n’est pas encore acté, comme l’a annoncé Airbus en janvier 2019. Selon CNN, Emirates réfléchirait en effet à modifier sa commande, afin d’acquérir, à la place de l’A380, “des avions A350, plus petits et plus récents”. Cette décision pourrait certainement “sonner le glas de l’A380”.

Translate »