Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Tuesday, June 25, 2019
Home A la Une Afrique du Sud. En vue des élections, “le président Ramaphosa doit briller”

Afrique du Sud. En vue des élections, “le président Ramaphosa doit briller”

0
109
Afrique du Sud. En vue des élections, “le président Ramaphosa doit briller”

C’est “le moment de Cyril [Ramaphosa] pour briller”, juge à sa une The Citizen. Le président sud-africain donne, ce samedi 12 janvier, à Durban, le coup d’envoi de la campagne électorale de son parti, le Congrès national africain (ANC), en prévision des législatives de mai.

“C’est maintenant l’heure pour Ramaphosa de montrer sa force”, insiste le quotidien de Johannesburg. Devant des dizaines de milliers de personnes, l’ex-syndicaliste devenu millionnaire, présente le programme du parti, au pouvoir sans discontinuer en Afrique du Sud depuis les premières élections démocratiques en 1994.

L’ombre de Jacob Zuma

“L’occasion est idéale pour Ramaphosa de consolider sa stature de leader crédible, accepté et légitime du parti au pouvoir…mais Jacob Zuma rôde dans l’ombre”, prévient le journal.

Le chef d’État est arrivé à la tête du pays il y a presque un an après avoir poussé à la démission Jacob Zuma, englué dans plusieurs scandales de corruption qui ont considérablement terni l’image du parti historique de Nelson Mandela.

“Sous la direction de Zuma, l’ANC s’est divisé, et son soutien populaire a décliné”, rappelle The Citizen. L’ex-président conserve un pouvoir de nuisance, et son successeur doit réussir à unifier le parti pour remporter une victoire suffisamment large aux législatives (ce sont les députés qui élisent le président) pour asseoir définitivement son autorité.

Un récent sondage de l’institut Ipsos crédite l’ANC de 61 % des intentions de vote et d’une majorité absolue au Parlement, en nette hausse sur les 54 % – le plus bas score national de son histoire – recueillis il y a deux ans.

Lire l’article original
Translate »