La RDCa pris le dessus sur la Côte d’Ivoire (4-3) lors du MATCH de la 4è journée des éliminatoires de la CAN 2015 riche en suspens ce mercredi soir à Abidjan. Les hommes de Florent Ibenge ont ainsi réussi à se hisser à la deuxième place du groupe derrière le Cameroun, prenant ainsi une sérieuse option pour la qualification.
Ce sont les Congolais qui ont ouvert le score à la 20e minute de jeu par Neskens Kebano qui joue son premier match avec les Léopards.
Yaya Touré, le sociétaire de Manchester City remettait les pendules à l’heure cinq minutes après (1-1).
Bien en jambes depuis le coup d’envoi, les Congolais reprennent l’avantage à la 34e minute de jeu grâce à Kabananga. Dans la foulée, Jérémie Bokila triple le score pour les Congolais. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de trois buts à un sous les regards incrédules des supporters ivoiriens, calmes comme des prêtres dans un monastère du Moyen-Âge.
Les choses ne vont mieux pour les hommes d’Hervé Renard à la reprise de la partie. Pris de vitesse par Kabananga, Kessie Franck en position de dernier défenseur fauche l’international congolais à l’entrée de la surface de réparation. L’arbitre n’hésite pas à sortir le carton rouge. Les Ivoiriens évolueront à 10 contre 11 pendant 40 minutes.
Le premier changement côté Léopards intervient à la 67′. La minute d’après, l’ancien Lillois Salomon Kalou réduit le score (3-2). Il récidive à la 70′ d’une frappe puissante de plus de 30 m qui va se loger sous la barre transversale de la cage de Kidiaba, sans laisser la moindre chance à la main du portier congolais TROP court sur le coup (3-3).
Requinqués par cette égalisation, les Ivoiriens poussés par leur public renversent la vapeur. Et augmentent la pression…jusqu’à cette passe en profondeur de Kebano pour Bokila. D’un crochet du pied gauche, il élimine le défenseur ivoirien, de son pied droit il fixe Barry Copa (90′) qui ira chercher pour la quatrième fois le ballon au fonds de sa cage.
Les cinq minutes de temps additionnel ne seront pas suffisantes aux Ivoiriens pour refaire la belle opération qu’ils ont réussie quatre jours plus tôt à Kinshasa lorsqu’ils ont battu les Congolais devant leur public (2-1) en MATCH aller. La politesse leur a été rendue.