Saturday, December 15, 2018
Home Culture Ce qu’Elena Ferrante pense de la série tirée de ses romans

Ce qu’Elena Ferrante pense de la série tirée de ses romans

0
62
Ce qu’Elena Ferrante pense de la série tirée de ses romans

“Que se passe-t-il lorsqu’un grand récit passe des pages imprimées à l’écran ?” interroge Il Venerdì dans son édition du 11 octobre, peu avant la sortie de la série tirée de L’Amie prodigieuse, saga romanesque d’Elena Ferrante, dont quelque 10 millions d’exemplaires ont été vendus dans 40 pays. Pour savoir ce que la célèbre écrivaine – qui dissimule sa véritable identité – pense de cette adaptation, l’hebdomadaire l’a interviewée. “Par e-mail, forcément.”

De l’histoire de Lila et Lenù, deux petites filles qui grandissent à Naples, il a été tiré huit épisodes, dont les deux premiers ont été dévoilés à la dernière Mostra de Venise et seront diffusés pendant quelques jours au cinéma. La série sera ensuite visible sur la chaîne italienne RaiUno, fin novembre.

Comme elle l’explique au magazine La Repubblica, Elena Ferrante trouve le processus d’adaptation cinématographique intéressant. À cette occasion, “le roman perd son enveloppe littéraire, il se dénude. Et cette nudité tout à la fois me trouble et m’intrigue.”

Si elle a suivi le choix des actrices et l’écriture du scénario, elle a gardé une certaine distance. À cause de l’anonymat qu’elle souhaite conserver, mais aussi parce qu’elle accepte de concéder une marge à l’adaptation, et que si elle avait dû décider elle-même du casting, elle “ne [s’en serait] jamais sortie”.

En général, les images que j’ai à l’esprit sont changeantes. Tantôt hyperprécises, tantôt floues, donc j’aurais passé mon temps à courir derrière les incarnations les plus diverses. C’est pourquoi, de mon point de vue, c’est une bonne chose que l’auteur n’exerce pas de droit de veto. Le réalisateur doit construire son œuvre, monter son spectacle, dans la plus grande liberté. Quoi qu’il arrive, les livres n’ont pas besoin d’appui : ils sont là, définitivement fixés, patients et invulnérables.”

Translate »