Tuesday, August 14, 2018
Home Technologie Facebook a donné aux fabricants de téléphones un large accès aux données...

Facebook a donné aux fabricants de téléphones un large accès aux données de ses utilisateurs

0
77
Facebook a donné aux fabricants de téléphones un large accès aux données de ses utilisateurs

Facebook n’en a pas fini avec les questions sur sa gestion des données personnelles. Après avoir révélé en mars que le consultant Cambridge Analytica avait siphonné les informations de dizaines de millions d’Américains, The New York Times affirme que le réseau social a permis aux fabricants de téléphones et autres appareils électroniques d’accéder largement aux données de ses utilisateurs.

Au cours des dix dernières années, Facebook a conclu des partenariats avec au moins 60 entreprises, dont Apple, Amazon, BlackBerry, Microsoft et Samsung, indique le journal. Ces accords visaient à permettre aux fabricants d’offrir à leurs clients des fonctionnalités de Facebook telles que la messagerie ou les contacts. Ils amènent toutefois à s’interroger sur la protection de la vie privée. Car Facebook a autorisé ces entreprises à accéder aux données de ses utilisateurs et de leurs amis sans que ces derniers aient exprimé leur consentement. Certains fabricants ont pu récupérer des informations personnelles, y compris d’amis qui pensaient avoir interdit tout partage de leurs données, d’après The New York Times.

Des garde-fous inutiles

“C’est comme si vous faisiez installer des serrures, pour vous rendre compte ensuite que le serrurier a aussi donné les clés à tous ses amis afin qu’ils puissent entrer et fouiller dans vos affaires sans avoir à vous demander la permission”, déclare Ashkan Soltani, consultant spécialisé dans la protection de la vie privée qui a été conseiller technologique au sein de la Federal Trade Commission (FTC), agence fédérale chargée notamment de protéger le droit des consommateurs.

La question se pose de savoir si Facebook a enfreint un accord conclu en 2011 avec la Federal Trade Commission, qui interdisait au réseau social tout partage d’informations avec un tiers en violation des paramètres de confidentialité de l’utilisateur, sans avoir obtenu son consentement explicite.

Les responsables de Facebook assurent que le partage de données avec des fabricants d’appareils était compatible avec cet accord de 2011. Selon eux, Facebook avait conclu des contrats avec ces entreprises limitant strictement l’utilisation des données. En outre, à la différence des développeurs d’applications, les fabricants de téléphones n’utiliseraient les données des utilisateurs que pour fournir des versions de “l’expérience Facebook” et non leurs propres services.

Une défense jugée peu convaincante par Jessica Rich, autre ancienne responsable de la Federal Trade Commission. “Si l’on suit l’interprétation de Facebook, l’exception devient la règle, explique Mme Rich, qui travaille désormais pour une association de protection des consommateurs. Ils pourraient arguer que tout partage de données avec des tiers fait partie de l’expérience Facebook.”

Translate »