Monday, May 21, 2018
Home Technologie Génétique. Des chercheurs décryptent le mélange des sens

Génétique. Des chercheurs décryptent le mélange des sens

0
70
Génétique. Des chercheurs décryptent le mélange des sens

Six gènes seraient impliqués dans la synesthésie, ce phénomène par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Dès l’enfance, ces gènes renforcent la connexion entre les neurones des zones cérébrales responsables de l’audition et de la vision. Ce sont les résultats de l’étude publiée le 5 mars dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) et dirigée par Simon Fisher, de l’institut de psycholinguistique Max Planck aux Pays-Bas.

Des publications précédentes avaient déjà suggéré une abondance excessive de liens neuronaux pour expliquer la synesthésie. Simon Fisher est ravi : “Ces [nouveaux] résultats suggèrent que l’ensemble de ces études vont dans la bonne direction”, indique-t-il dans un article grand public de Science. Contrairement aux travaux antérieurs qui s’étaient appuyés sur les images de cerveaux de synesthètes, Simon Fisher et ses collègues ont employé une méthode plus originale. Ils ont séquencé l’ADN de trois familles comptant plusieurs synesthètes sur trois générations.

Interrogée par Science, Romke Rouw, chercheuse en synesthésie à l’université d’Amsterdam qui n’a pas participé à l’étude, qualifie ces résultats de “fascinants”, car ils montrent une liaison entre variations génétiques et connexions entre neurones. Mais elle insiste sur le besoin de la reproduire. Néanmoins, pour Science, la publication offre de nouvelles perspectives aux chercheurs qui s’intéressent à l’autisme, la synesthésie étant fréquente notamment chez les personnes atteintes du syndrome d’Asperger.

Translate »