Tuesday, October 16, 2018
Home Technologie Goblin, la planète naine découverte aux confins de notre Système solaire

Goblin, la planète naine découverte aux confins de notre Système solaire

0
14
Goblin, la planète naine découverte aux confins de notre Système solaire

Des astronomes ont annoncé le 1er octobre avoir découvert un monde lointain dans notre Système solaire. Baptisé 2015 TG387 et surnommé “Le Goblin”, cet objet céleste met 40 000 ans pour faire le tour de notre astre.

“Il ne s’approche jamais du Soleil plus près qu’à une distance d’environ 65 fois la distance entre la Terre et le Soleil, soit environ le double de la distance actuelle entre Pluton et le Soleil, détaille Nature. Au maximum, l’objet atteint 2300 fois la distance Terre-Soleil.”

L’équipe, dirigée par Scott Sheppard, de la Carnegie Institution de Washington, a repéré le Goblin à l’aide du télescope Subaru, installé sur l’île de Mauna Kea, à Hawaii. Les chercheurs estiment que “2015 TG387 fait environ 300 kilomètres de large et qu’il est probablement sphérique. Dans ce cas, il serait qualifié de planète naine, précise le site Space, qui ajoute : mais c’est tout ce qu’ils peuvent vraiment dire sur les caractéristiques physiques du Goblin.”

Bien qu’elle ne prouve pas l’existence d’une grosse planète située aux confins de notre Système solaire, l’orbite du Goblin est cohérente avec cette hypothèse. “Elle partage des particularités avec celles d’autres corps extrêmement éloignés, qui semblent avoir été façonnés par la gravité d’un très grand objet dans ce royaume lointain et glacial – l’hypothèse de la planète 9”, décrit Space.

Dans leur étude soumise à The Astronomical Journal (mais pas encore publiée), les chercheurs ont réalisé des simulations numériques pour voir de quelle manière une telle planète hypothétique pourrait avoir influencé la trajectoire du Goblin. Pour le planétologue Chadwick Trujillo, coauteur de l’étude, cité par Space :

Ces simulations ne prouvent pas qu’il y a une autre planète gigantesque dans notre Système solaire, mais elles sont une preuve supplémentaire qu’il pourrait y avoir quelque chose de grand.”
 

Translate »