Gomes, l’esprit du consensus bissau-guinéen

0
14
Gomes, l’esprit du consensus bissau-guinéen
Copyright de l’image ADALBERTO ROQUE

Nommé hier en fin de matinée par José Mario Vaz, président de la République de Guinée-Bissau, Aristide Gomes, le nouveau premier ministre dit de consensus symbolise la fin d’une longue crise politique dans le pays.

Aristide Gomes est conscient de la tâche qui sera la sienne dans un pays au ralenti en raison du blocage politique.

C’est avant tout pourquoi il se présente comme l’animateur d’une équipe politique au sens large du terme.

Il aura pour mission de piloter l’action du gouvernement mais aussi d’orchestrer un pan important de la vie politique de la Guinée-Bissau.

“Le contenu de mon action, contenu essentiel, sera d’animer non seulement l’équipe mais les partis politiques puisque les partis politiques doivent s’entendre d’abord pour qu’il y ait une équipe et ensuite pour qu’on puisse aller vers des élections” a-t-il indiqué au sortir de sa première audience avec le président José Mario Vaz.

Guinée-Bissau: un nouveau Premier ministre désigné

Le nouveau premier a confirmé qu’il avait déjà engagé des concertations avec les partis politiques afin d’arriver à la formation d’un gouvernement de consensus.

“L’essentiel ce n’est pas le développement malheureusement : l’essentiel ce sont les élections. Les partis politiques seront obligés de participer au choix des membres du gouvernement puisque les accords vont dans ce sens” souligne Aristide Gomes.

Guinée-Bissau : les sanctions de la CEDEAO tombent

La prochaine étape pour un dénouement total de la crise politique en Guinée Bissau est la reprise des travaux de l’Assemblée Nationale le 19 avril 2018.

Le nouveau gouvernement bissau-guinéen aura pour mission principale d’organiser les élections législatives prévu pour le 18 novembre prochain.