La police nigériane autorise un audit indépendant des prisons

0
47
La police nigériane autorise un audit indépendant des prisons

Les enquêtes permettront à la commission nationale des droits de l’homme de surveiller la situation des détenus et d’évaluer l’état des cellules de police dans ce pays, a déclaré l’inspecteur général de la police du Nigeria.

Cette annonce intervient dans un contexte d’indignations répétées sur les médias sociaux, suite aux allégations d’extorsion, de violence et de détention arbitraire de la Brigade spéciale antivol, communément appelée Sars.

Dans une caricature sur Twitter, un activiste plaide pour une chanson qui va dénoncer les abus commis par les éléments de la Sars.

Certaines prisons, selon des sources dignes de foi, dépassent leur capacité dans des proportions qui se situent entre 200 et 300 pour cent.

L’année dernière, le chef de la police du Nigeria a ordonné une enquête sur l’unité, mais les résultats n’ont pas encore été rendus publics.

Selon des sources concordantes, le surpeuplement constitue le principal problème dans les prisons nigérianes où la population carcérale dépasse dans la plupart des cas la capacité d’accueil dans les centres de détention.