Le cyclone Idai fait de nombreux morts dans l’Est de l’Afrique

0
18
Le cyclone Idai fait de nombreux morts dans l’Est de l’Afrique
Copyright de l’image Reuters

Après le Malawi et le Mozambique, le cyclone a touché le Zimbabwe faisant plusieurs morts.

Une tempête tropicale a emporté des ponts et des maisons dans l’est du Zimbabwe, tuant au moins une trentaine de personnes, selon les autorités.

“Nous avons perdu 31 Zimbabwéens à cause du#CycloneIdai”, a rapporté le ministère de l’Information sur Twitter.

Le cyclone Idai a coupé l’électricité et les communications dans certaines parties de la province de Manicaland, à la frontière avec le Mozambique. Une quarantaine de personnes ont disparu dans cette partie du pays.

A lire aussi

Les inondations font 66 morts au Mozambique

Mozambique : évacuation des habitants après les intempéries

Un cyclone ravage le Mozambique

Les gens se sont enfuis de chez eux vers les pentes de la montagne et attendaient d’être secourus, mais de forts vents ont entravé les vols des hélicoptères de secours.

Au Mozambique, où Idai a touché terre jeudi, au moins 19 personnes sont mortes et des milliers d’autres sont sans abris.

Les inondations dans le reste du pays avaient déjà tué près de 70 personnes avant l’arrivée de la tempête.

Le ministère de l’Information du Zimbabwe a déclaré que la ville de Chimanimani avait été coupée du reste de la province de Manicaland. L’armée nationale dirigeait les efforts de sauvetage, a-t-il ajouté.

On s’attendait à ce que le nombre de morts augmente à mesure que les autorités continuaient d’évaluer la situation.

Jacob Mafume, porte-parole du Mouvement pour le changement démocratique, un mouvement d’opposition, a déclaré qu’une “crise humanitaire grave se déroulait” dans l’est du pays.

Copyright de l’image Reuters

Le cyclone a frappé le Mozambique avec des vents atteignant 177 km/h. Il a coupé les vivres à plus de 500.000 habitants de la ville portuaire de Beira, l’une des plus grandes villes du pays. Les routes ont été inondées et l’aéroport a été fermé.

Le Mozambique a été frappé par de violents cyclones dans le passé, dont celui d’Eline en 2000, qui a fait 350 morts et déplacé 650 000 personnes dans toute la région.

Beira a souvent connu les pires tempêtes et s’est efforcée de limiter les effets de la montée des eaux provoquée par le changement climatique grâce à une série de projets d’infrastructure.