Le Ghana organise les funérailles de Kofi Annan

0
73
Le Ghana organise les funérailles de Kofi Annan
Copyright de l’image Getty Images

Les funérailles nationales de l’ancien secrétaire général de l’ONU ont commencé jeudi matin dans son pays, le Ghana.

De nombreux chefs d’Etat et dirigeants du monde entier se sont rendus au Ghana pour les funérailles de Kofi Annan, décédé le 18 août à l’âge de 80 ans à son domicile en Suisse, après une brève maladie.

Les présidents de la Côte d’Ivoire et du Zimbabwe, le Premier ministre éthiopien et d’anciens chefs d’Etat d’Allemagne, de Finlande et de Suisse sont annoncés aux funérailles.

Copyright de l’image Reuters

Les funérailles se tiennent au Centre international de conférences d’Accra, la capitale ghanéenne, où l’ancien secrétaire général de l’ONU sera ensuite inhumé dans l’intimité familiale. Des honneurs militaires lui seront rendus, avec une salve de 17 coups de canon.

La cérémonie marque la fin de trois jours de deuil national, où Ghanéens et dignitaires ont rendu un dernier hommage à Kofi Annan et se sont recueillis devant son cercueil.

A lire aussi : Le monde rend hommage à Kofi Annan

A lire aussi :Tout ce qu’il faut savoir sur Kofi Annan

Kofi Annan a dirigé l’ONU de 1997 à 2006 et a été le premier originaire d’Afrique subsaharienne à parvenir à ce poste.

Né à Kumasi, deuxième ville du Ghana, M. Annan a consacré quatre décennies de sa vie à l’ONU, où il a eu à affronter les défis des guerres en Afghanistan et en Irak.

Il était apprécié pour son élégance et son charisme discret. Kofi Annan a reçu le prix Nobel de la paix, après les attaques du 11 septembre aux États-Unis, conjointement avec l’ONU, “pour leur travail en faveur d’un monde mieux organisé et plus pacifique”.

Copyright de l’image AFP

Après avoir quitté son poste de secrétaire général en 2006, il a continué son travail diplomatique, menant des médiations dans plusieurs conflits.

Récemment, il a dirigé une commission consultative sur la crise dans l’État de Rakhine, en Birmanie.

Il est également intervenu en tant que négociateur entre le gouvernement et l’opposition kényane pendant les violences postélectorales de fin 2007, conduisant à la formation d’un gouvernement de coalition.

A lire aussi :Les Ghanéens rendent hommage à Kofi Annan

A lire aussi : Décès de Kofi Annan

Graça Machel, ex-première dame de l’Afrique du Sud, est l’une des personnalités présentes à Accra pour les funérailles. “Il a toujours défendu la paix et placé les gens au centre de sa contribution au monde. Je l’aime beaucoup, c’est un frère pour moi et, honnêtement, je dois dire que je n’ai pas encore accepté qu’il soit parti”, a témoigné Graça Machel.

“À mon avis, c’est le secrétaire général de l’ONU qui a laissé une empreinte très remarquable sur la scène mondiale”, a-t-elle ajouté.