Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Thursday, October 17, 2019
Home Technologie Le manchot empereur menacé par la perte de son habitat

Le manchot empereur menacé par la perte de son habitat

0
15
le-manchot-empereur-menace-par-la-perte-de-son-habitat

Une étude parue le 8 octobre dans la revue Biological Conservation tire la sonnette d’alarme : les manchots empereurs sont menacés par la perte de leur habitat. Cette espèce endémique de l’Antarticque – dont le cycle de reproduction unique a été porté à l’écran par Luc Jacquet avec son film La Marche de l’empereur, sorti en 2005 – est confrontée aux effets du réchauffement climatique comme la fonte des glaces.

“Les spécialistes rappellent que ces oiseaux élèvent leurs petits sur la banquise et que si celle-ci est fortement entamée, comme le projettent les modèles, leur population a de grandes chances de décliner”, rappelle le site BBC News. Les projections font état d’une diminution de moitié du nombre d’individus d’ici à la fin du siècle. Michelle LaRue, chercheuse à l’université de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, coauteure de l’étude, souligne sur le site de la chaîne britannique :

Les manchots empereurs sont très résistants, mais cette capacité de résistance pourrait céder à plus ou moins longue échéance.”

Des solutions proposées face à une situation critique

Les scientifiques appellent donc à prendre des mesures pour préserver cette espèce. Ils suggèrent notamment de changer de catégorie le manchot empereur – le plus gros des manchots – dans la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en le faisant passer de “quasi menacé” à “vulnérable”.

D’autres outils sont évoqués pour protéger cette espèce : la définition d’aires marines protégées, par exemple, permettrait de limiter les activités humaines à proximité des zones de reproduction et de leurs sites d’alimentation. La classification en “espèce protégée de l’Antarctique” fait également partie des solutions avancées pour tenter de préserver ce gros oiseau qui ne vole pas.

Pour Peter Fretwell, du British Antarctic Survey (BAS), qui a contribué à l’étude grâce notamment à sa technique permettant de compter les populations de manchots depuis l’espace :

D’après tous les experts — et tous les modèles —, les manchots empereurs sont dans une situation critique. Nous devons tout mettre en œuvre pour les en sortir. Ce qui ne va pas être facile, parce que nous savons que la seule chose qui va vraiment les sauver, c’est la stabilisation du climat planétaire.”

Translate »