Après des années de combat en faveur des femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la République démocratique du Congo, le Dr Denis Mukwege a reçu le prestigieux prix Sakharov au Parlement européen de Strasbourg, mercredi 26 novembre 2014.

Les eurodéputés ont accueilli son discours par une longue ovation. Le principal souci du lauréat, gynécologue de République démocratique du Congo, c’est de faire progresser la reconnaissance de l’usage du viol comme arme de guerre. Visiblement ému, il explique la situation devant les parlementaires européens :

« Le corps des femmes est devenu un véritable champ de bataille et le viol est utilisé comme une arme de guerre. Les conséquences sont multiples et impactent sur l’ensemble de la société. La cellule familiale est désagrégée. Le tissu social est détruit. Les populations réduites en esclavage ou tout simplement acculées à l’exil dans une économie largement militarisée, où la loi des seigneurs de guerre continue à s’imposer en l’absence d’un Etat de droit. »

Denis Mukwege a fondé en 1998 l’hôpital de Panzi, dans la région du Sud-Kivu, pour venir en aide aux femmes et aux jeunes filles victimes de viols pendant et après le conflit qui a ravagé pendant vingt ans la République démocratique du Congo. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141126…

– See more at: http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/le-prix-sakharov-officiellement-remis-au-docteur-congolais-mukwege#sthash.FBGDbL7X.dpuf