Tuesday, August 21, 2018
Home A la Une L’ex-président sud-africain Jacob Zuma sera poursuivi pour corruption

L’ex-président sud-africain Jacob Zuma sera poursuivi pour corruption

0
870
L’ex-président sud-africain Jacob Zuma sera poursuivi pour corruption

“Après examen de l’affaire, il y a des motifs raisonnables de penser que les poursuites judiciaires contre M. Zuma aboutiront”, a annoncé vendredi après-midi le procureur général Shaun Abrahams, lors d’un point de presse très attendu à Pretoria. Le patron du parquet sud-africain s’est dit “soucieux que tout le monde soit égal devant la loi”.

“Zuma va enfin être jugé [dans un tribunal de sa région d’origine, le KwaZulu-Natal]”, a commenté News24. Le site d’information sud-africain rappelle que l’affaire remonte à près de vingt ans, lorsque des soupçons de corruption avaient émergé après la signature en 1999 de contrats d’armement d’un montant de 4,2 milliards d’euros avec des industriels étrangers.

Vice-président d’Afrique du Sud à l’époque des faits, Jacob Zuma est soupçonné d’avoir touché des pots-de-vin, notamment de la filiale locale de la société française d’armement et d’électronique Thales. En 2005, le conseiller financier de l’époque de Zuma, Schabir Shaik, avait été condamné à quinze ans de prison.

Dans un énième rebondissement de cette affaire, Jacob Zuma était parvenu, grâce à un vice de forme, à éviter de justesse un procès avant de prendre la tête du pays en 2009.

La chute du “président Teflon”

Mais pour News24, le contexte a changé et “Abrahams n’a pas d’autre solution que d’inculper Zuma”. Le dirigeant, longtemps surnommé le “président Teflon” pour sa capacité à résister aux nombreux scandales le visant, a été poussé à la démission de son poste de chef d’État par son propre parti, le Congrès national africain (ANC), en février. Son successeur, Cyril Ramaphosa, a promis de lutter plus efficacement contre la corruption.

“Zuma conteste tout ce qui lui est reproché”, a précisé le procureur. De son côté, l’ANC a commenté sobrement cette décision du parquet en rappelant que le camarade Jacob Zuma continue à être présumé innocent tant qu’il n’est pas déclaré coupable”.

À l’inverse, le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA), a exprimé sa grande satisfaction :

C’est une victoire pour tous ceux qui se sont battus pendant des années afin que Jacob Zuma réponde de ses actes. Et il va le faire dès maintenant.”

Sébastien Hervieu
Lire l’article original
Translate »