L’USM d’Alger “banalise” la colère des Irakiens

0
14
L’USM d’Alger “banalise” la colère des Irakiens
Copyright de l’image Getty Images

Le chant à l’honneur de Saddam Hussein scandé par les supporteurs de l’USM d’Alger n’avait rien d’offensant selon Hakim Serrar.

Le club algérien de l’USM d’Alger ne semble pas vouloir faire amende honorable face à la colère de la Fédération irakienne de football.

Le chant à la gloire de Saddam Hussein scandé par les supporteurs algériens n’a pas été du goût des Irakiens qui ont quitté le stade lors à 20 minutes avant la fin officielle de la rencontre.

L’incident s’est produit lors d’un match de la Coupe des clubs arabes et a conduit le Ministère des affaires étrangères irakien à convoquer l’Ambassadeur de l’Algérie à Bagdad.

Le président de l’USM d’Alger, Hakim Serrar, a insisté sur le fait que le club avait finalement réagi mardi.

“Les chansons de nos supporters n’étaient ni méchantes ni insultantes”, a-t-il insisté.

“C’était juste un moyen pour eux d’honorer l’équipe irakienne à travers son ancien président.

Le chant a été scandé dans un bon état d’esprit. Tout n’était qu’un malentendu”.

“L’Union des associations arabes de football (UAFA) ne nous a pas contacté. Nous avons pris l’initiative et expliqué ce qui s’était passé. C’est une affaire banale.”

Le président de la Fédération irakienne de football, Abdelkhaleq Messaoud, a eu une vision différente de cette chanson.

A lire aussi : Du stade à “l’incident diplomatique”

A lire aussi : La Coupe de l’Europa League volée au Mexique

A lire aussi : Insolite: Neymar au volant d’une voiture de golf

“Si l’UAFA ne prend pas la décision de respecter nos droits, la Fédération irakienne va retirer ses clubs (de la Ligue arabe des champions). Nous ne permettrons pas à la foule de nous insulter et de blesser notre pays”, a-t-il déclaré.

Copyright de l’image Getty Images

Le gardien de l’USM d’Alger, Mohamed Lamine Zemmamouche, a demandé aux supporters du club de reconsidérer leurs propos.

“Je me suis excusé en tant que capitaine du club. Ce qui s’est passé n’était pas bon pour nous. C’était négatif”, a-t-il déclaré.

“J’espère que nos supporters cesseront de scander des slogans politiques et soutiendront l’équipe avec des chansons exclusivement sur l’USM d’Alger.”

L’UAFA doit encore se prononcer sur cet incident mais Hakim Serrar s’attend à ce que le l’organisation inflige une amende à son club.

“Bien sûr, il y aura des amendes pour les chansons politiques. La FIFA interdit ce genre de chant, pas seulement l’UAFA. Le club acceptera les sanctions financières qui lui seront infligées”, a-t-il ajouté.

“Nos supporters apprendront la leçon par eux-mêmes. Ils ne devraient chanter qu’à l’honneur de leur propre équipe et pas le club adversaire.”

Le club des Forces aériennes irakiennes va également écopé d’une sanction pour avoir abandonné le match.