Mondial féminin : une enquête exigée sur les incidents de Cameroun-Angleterre

0
39
mondial-feminin-:-une-enquete-exigee-sur-les-incidents-de-cameroun-angleterre
Copyright de l’image Getty Images

Le Cameroun a donné une “mauvaise image du football africain” lors de sa défaite en huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine, face à l’Angleterre, déclare Isha Johansen, la présidente de la commission chargée du football féminin à la Confédération africaine de football (CAF).

Les Camerounaises ont protesté sur le terrain après que le deuxième but de l’Angleterre, inscrit par Ellen White, a été attribué par la VAR, l’arbitrage vidéo.

Lire aussi :

Votre guide de la Coupe du monde féminine

Ce que le football masculin peut apprendre du football féminin

Ce qui s’est passé pendant le match

Le Cameroun a été visiblement bouleversé lorsque, dominé au score (2-0), un but d’Ajara Nchout a été écarté par la VAR en raison d’une position hors-jeu de la Camerounaise.

Le coup de coude d’Yvonne Leuko à l’ailière anglaise Nikita Parris a été l’un des moments de crispation de ce match.

Augustine Ejangue a semblé cracher sur Toni Duggan, mais certains ont estimé que cet incident était accidentel.

Et dans les arrêts de jeu, l’Anglaise Houghton a été rattrapée par un défi tardif de l’attaquante camerounaise, Alexandra Takounda.

Le Cameroun a refusé deux fois de reprendre le match, protestant contre l’arbitrage vidéo.

Lire aussi :

Et si les hommes et les femmes jouaient au football ensemble ?

La Fifa annonce qu’elle “étudie” le comportement du Cameroun lors de cette rencontre. “D’autres informations seront fournies en temps utile”, a déclaré un porte-parole de la Fifa à la BBC.

Isha Johansen, elle, estime qu’en raison des nombreux incidents de cette partie, une enquête doit être ouverte par la CAF.

Copyright de l’image Getty Images

Johansen, qui est également présidente de la Fédération sierra-léonaise de football, a qualifié d’ “embarrassant” le déroulement de la partie.

“Tout en restant fiers de nos équipes africaines qui ont participé à la Coupe du monde féminine, nous estimons que le match d’hier entre l’Angleterre et le Cameroun a eu un impact négatif, non seulement sur le football féminin africain, mais sur le football africain dans son ensemble”, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Copyright de l’image Reuters

“C’est une question qui sera abordée et traitée par les instances appropriées”, promet-elle.

C’est une nécessité pour la CAF de “comprendre pourquoi” ces incidents ont eu lieu, selon Isha Johansen.

Le sélectionneur de l’Angleterre, Phil Neville, a dit qu’il avait “honte” du comportement de l’équipe du Cameroun.

Le coach des Camerounaises, Alain Djeumfa, a dénoncé l’arbitrage du match.

Lire aussi :

Asisat Oshoala, l’anti-princesse du football

Lors d’une conférence de presse donnée après le match, il a dit que le jeu a été entaché d’une “erreur de jugement”.

“Je ne pense pas que nous ayons refusé de jouer”, a-t-il fait valoir pour démentir le refus de ces joueuses de vouloir bouder le match.