Le conseil de discipline du Parti lumumbiste unifié (Palu) a suspendu l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito pour une durée de trois ans.

Le secrétaire permanant et porte-parole de ce parti, Makina Malwengi, a livré cette information, vendredi 14 août, à Radio Okapi.

»Il est suspendu ou destitué des fonctions qu’il exerce actuellement au sein du parti mais il n’est pas exclu du parti. Il n’y a que le secrétaire général qui, sur les questions graves, politiques et sociales, peut engager le parti. Il délègue ce pouvoir au secrétaire permanent et porte-parole qui peuvent également parler au nom du parti. Les autres membres peuvent engager le parti lorsqu’ils sont autorisés de le faire », a expliqué ce cadre du Palu.

Contactés, certains membres de la Majorité présidentielle attribuent cette décision aux différentes tribunes que l’élu de Kikwit (Kwilu) a publiées dans les journaux kinois.

Selon eux, ces publications mettaient en mal  »les intérêts » du Palu et de ses partenaires de la Majorité présidentielle.

A Radio Okapi, Adolphe Muzito s’est réservé de tout commentaire, refusant ainsi de commenter la décision du Conseil de discipline de son parti.

Avec cette suspension, Adoplhe Muzito n’a pas non plus le droit de postuler aux échéances à venir sur la piste du Palu.

Cadre influent du parti gizengiste, Adolphe Muzito avait dirigé, de 2008 à 2012, le gouvernement issu des élections générales de 2006 en remplacement d’Antoine Gizenga.

Cette équipe gouvernementale avait été formée dans le cadre d’une majorité parlementaire constituée du Palu, de l’Union des démocrates mobutistes (Udemo) et de l’Alliance de la majorité présidentielle (AMP).

Avant d’accéder à la primature, Adolphe Muzito était ministre du Budget dans le gouvernement Gizenga II et II.