Tuesday, August 21, 2018
Home Technologie Patience, on n’a pas (encore) découvert de vie sur Mars

Patience, on n’a pas (encore) découvert de vie sur Mars

0
57
Patience, on n’a pas (encore) découvert de vie sur Mars

Au moment où la revue américaine Science publiait des articles sur les découvertes de la sonde Curiosity sur Mars, la NASA a tenu une conférence de presse sur la planète rouge. “Aucun doute, on allait nous parler de la vie sur Mars”, se réjouissait d’avance le magazine Sciences et Vie. Mais le mensuel nuance : “Non, pas encore”.

En effet, les deux dernières découvertes de Curiosity concernent la présence “de molécules organiques” et de “variations saisonnières du méthane atmosphérique de Mars”. Le premier élément, décrypte le magazine scientifique, n’a en réalité rien de très révolutionnaire car “organique” ne signifie pas forcément “vivant” : ces molécules peuvent venir de météorites ou étoiles filantes passant près de Mars.

La seconde découverte aurait pu être le signe d’une activité biologique sur Mars, car le méthane peut être produit par des bactéries. Mais Sciences et Avenir, plus terre à terre, n’a pas d’étoiles dans les yeux à cette perspective :

Alors, le méthane martien, preuve de l’activité biologique de la planète rouge ? Hélas non. Une autre explication, certes moins excitante et plus prosaïque, pourrait être liée à l’activité géochimique de la planète. Eh oui : sur Terre, quand il fait froid, l’eau gèle, le sol durcit. En été, l’eau coule, le sol devient meuble. Activité biologique ? Non. Sur Mars, le cycle saisonnier du méthane pourrait tout simplement être lié aux variations de température, et à l’activité… géochimique de la planète.

Pour la vie sur Mars, donc, on repassera.

Translate »