Pik Botha meurt en Afrique du Sud

0
14
Pik Botha meurt en Afrique du Sud
Copyright de l’image Getty Images

Il était l’un des personnages clés de la transition de l’Afrique du Sud après l’apartheid.

L’homme politique est décédé à l’âge de 86 ans et a été ministre des affaires étrangères de son pays pendant 17 ans, jusqu’à la fin de la période de l’apartheid en 1994.

Il a passé la majeure partie de sa carrière à défendre le système d’apartheid, même s’il était considéré comme un libéral.

Mais il a également été ministre dans le premier gouvernement post-apartheid de Nelson Mandela, louant M. Mandela comme “une figure guérisseuse”.

Le fils de M. Botha, Piet, a confirmé aux médias sud-africains que son père était mort pendant la nuit.

A lire aussi : Le “salut nazi” de Mandela divise

A lire aussi : Le roi des Zoulous rejette la reforme foncière

A lire aussi : Nelson Mandela 100 ans après

Qui est Pik Botha ?

Roelof Frederik Botha est né en 1932 à Rustenburg, Transvaal.

Il a commencé sa carrière diplomatique à la mission sud-africaine à Stockholm en 1953 et s’est tourné vers la politique dans les années 1970.

Son profil s’est rehaussé lorsqu’il est devenu envoyé auprès des États-Unis et de l’ONU, puis ministre des Affaires étrangères en 1977, principalement sous la direction de Pieter Willem Botha, auquel il n’était pas apparenté.

Les années 1980 ont été marquées par des défis de taille à mesure que l’opposition internationale au régime de l’apartheid s’est accrue.

Pik Botha a ensuite été ministre des affaires minières et de l’énergie sous la direction de M. Mandela de 1994 à 1996, date à laquelle il a quitté la politique.

Dans une interview accordée à la BBC en 2013, il a loué M. Mandela pour “sa capacité à pardonner et sa volonté d’apporter le meilleur à l’Afrique du Sud”.

Il a dit que M. Mandela lui avait dit : “Nous avons besoin l’un de l’autre pour réussir.”