Sunday, October 21, 2018
Home Technologie Que va faire Microsoft de GitHub ?

Que va faire Microsoft de GitHub ?

0
198
Que va faire Microsoft de GitHub ?

Le rachat pour 7,5 milliards de dollars de GitHub par Microsoft, annoncé lundi 4 juin, a provoqué une onde de choc parmi les développeurs, qui voient souvent d’un mauvais œil la société créée par Bill Gates. Ils craignent en particulier de voir le concept même de cette plateforme collaborative dénaturé.

Il faut dire qu’avec ses 28 millions d’utilisateurs, GitHub constitue une ressource importante pour les informaticiens du monde entier, qui y échangent librement des lignes de codes, quel que soit le langage de programmation utilisé. Elle fonctionne comme une sorte de réseau social pour codeurs et a largement contribué au développement de logiciels en open source.

À titre d’exemple, des développeurs d’organisations aussi diverses que Google, l’Agence spatiale européenne ou même la SNCF y collaborent. Et la plateforme “héberge des projets aussi variés que le code du bitcoin et toutes les lois et réglementations du gouvernement allemand”, souligne Wired.

GitLab en profite

Dès que des rumeurs concernant ce rachat ont commencé à circuler, le week-end précédent l’annonce officielle, et sans attendre les promesses de Microsoft de conserver la plateforme “indépendante et ouverte”, de nombreux utilisateurs ont cherché des solutions de remplacement. L’une d’elle est proposée par la société GitLab qui a décidé de “battre le fer tant qu’il est chaud”, souligne TechCrunch, en proposant gratuitement deux formules habituellement payantes, à des établissements d’enseignement notamment.

Dès le week-end, le hashtag #MovingToGitLab invitait les utilisateurs à découvrir cette plateforme alternative, et des milliers de “dépôts” (des fichiers et des bases de données) ont migré de GitHub à GitLab, selon Quartz. Motherboard a rapporté par ailleurs qu’en une heure seulement, lundi matin, 13 000 projets avaient été importés sur GitLab. “Si cet exode de codeurs est trop petit pour réellement faire du mal à GitHub, c’est un afflux d’utilisateurs qui signifie beaucoup pour le petit GitLab”, insiste Quartz.

Le fait que des développeurs quittent le navire GitHub n’est cependant pas la principale préoccupation de Microsoft. Ce qui risque de lui poser problème, ce sont les lignes de codes qui sont en conflit avec ses propres intérêts. “Prenons par exemple les émulateurs de [console de jeux] Xbox hébergés sur GitHub, décrypte Wired. Ces programmes souvent faits maison permettent aux gens de jouer à des jeux de console sur leur ordinateur.”

L’éthique de Microsoft en danger ?

Or Microsoft possède Xbox et perd indéniablement de l’argent lorsque les gens choisissent de jouer sur leur ordinateur plutôt que d’acheter une console et les jeux qui vont avec. “Ces émulateurs posent un dilemme intéressant, poursuit le site. Microsoft va probablement irriter les développeurs s’il les retire [de la plateforme], mais ne pas le faire serait contraire à ses propres intérêts commerciaux.” Ce n’est qu’un exemple, mais de nombreux conflits de ce genre risquent d’émerger à mesure que Microsoft prendra le contrôle de GitHub.

Que faire par exemple des codes “controversés”, qui mettent en péril l’éthique d’une entreprise comme Microsoft ? Par exemple ces programmes permettant à une intelligence artificielle de transposer le visage d’une personne sur le corps d’une autre, et qui ont été utilisés notamment pour créer des “faux pornos”. Même si ces vidéos ont été interdites sur la plupart des réseaux sociaux, le code qui permet de les concevoir, lui, existe toujours sur GitHub.

Le géant américain risque en outre de rencontrer des problèmes avec la Chine. En effet, GitHub contient des écrits relatifs aux événements de la place Tian’anmen de 1989 et qui sont censurés dans le pays. Wired analyse :

Contrairement à des sites comme Facebook, le gouvernement chinois ne peut pas simplement bloquer GitHub dans son ensemble ; cela empêcherait ses propres développeurs d’accéder à des codes open source précieux.”

Pour le moment, ces considérations sur la façon dont Microsoft va modérer GitHub demeurent encore théoriques. “Alors que l’accord n’est pas encore entièrement finalisé, les deux sociétés ont refusé de donner plus de détails”, complète le site. Mais tenir la promesse de conserver GitHub aussi libre et indépendant qu’il l’était jusqu’à présent risque de se révéler plus difficile que prévu.

Translate »