Samuel Eto’o prend sa retraite

0
38
samuel-eto’o-prend-sa-retraite
Copyright de l’image Getty Images

L’attaquant vedette de l’équipe nationale senior camerounaise range ses godasses à l’âge de 38 ans.

“J’ai besoin de me reposer. J’ai couru pendant 24 ans. Je pense qu’il est temps que je profite avec mon épouse et mes enfants”, a déclaré à Samuel Eto’o à la presse depuis Kinshasa, où il était samedi l’invité d’un forum économique.

C’est d’abord sur son compte Instagram qu’il a annoncé sa retraite, dans la nuit de vendredi à samedi.

“Dans quelques semaines, dans quelques mois, vous me verrez bien en train de faire autre chose”, a ajouté Eto’o aux journalistes, à Kinshasa.

Samuel Eto’o Fils – son nom à l’état-civil – a remporté les Jeux olympiques (2000) et deux Coupes d’Afrique des nations (2000 et 2002) avec le Cameroun, compétition dont il est le meilleur buteur historique avec 18 buts.

Il a disputé quatre Coupes du monde, de 1998 à 2014, et a été élu quatre fois Joueur africain de l’année, un record qu’il détient avec l’Ivoirien Yaya Touré.

Lire aussi :

Samuel Eto’o veut rester au Qatar

Samuel Eto’o : “Ma femme prend bien soin de moi”

Copyright de l’image Getty Images

Comme le mythique Roger Milla, Eto’o est une idole au Cameroun où il est écouté par le chef de l’Etat, Paul Biya. Longtemps capitaine des Lions Indomptables, il a souvent eu des divergences avec certains dirigeants ou sélectionneurs.

Homme charismatique, il est réputé aussi pour son franc-parler bien trempé. “Il y a beaucoup de corruption en Afrique. L’argent donné par la CAF et par la Fifa doit être dépensé pour les infrastructures et pour ceux qui font le spectacle”, a-t-il déclaré début 2019.

Né à Douala, il a vécu un certain temps sans papiers à Paris et s’est fait recaler par quelques clubs français avant de signer son premier contrat avec le Real Madrid.

Lire aussi :

Evina du Bayern inspiré par Samuel Eto’o

Samuel Eto’o promet une maison à un ancien lion

Avec le FC Barcelone qu’il a rejoint plus tard, Eto’o a remporté deux fois la Ligue des champions (2006 et 2009). Il a aussi remporté le trophée de cette compétition avec l’Inter Milan (2010).

Il a connu ensuite une fin de carrière mouvementée aux choix étonnants, en Russie avec le club tchétchène de l’Anji Makhatchkala, en Angleterre où il retrouve Mourinho à Chelsea, avant d’aller à Everton, puis une brève expérience en Italie à la Sampdoria de Gênes.

Copyright de l’image Getty Images

Le footballeur camerounais a également séjourné en Turquie (Antalyaspor et Konyaspor). Le Qatar SC a été son dernier club.

Eto’o a marqué 359 buts en 718 matches toutes compétitions de clubs confondues. Il compte 118 sélections, avec 56 buts, un record en équipe nationale camerounaise.

Il est au service d’une fondation portant son nom et active en Afrique de l’Ouest.

Lire aussi :

Eto’o et Drogba à la CAF

Samuel Eto’o menace Jeune Afrique

L’ancien attaquant des Lions Indomptables a fait part de son “rêve” de devenir entraîneur et a écarté toute ambition politique.

En juillet dernier, le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad, avait annoncé qu’Eto’o et Didier Drogba, légende ivoirienne également à la retraite, allaient devenir ses “collaborateurs”. Ils vont exercer “des fonctions officielles” à ses côtés, a dit le patron de la CAF.

“Didier Drogba réfléchira sur l’amélioration du statut du joueur africain. Samuel Eto’o va se charger des relations avec les fédérations et les confédérations”, a-t-il précisé.