Friday, October 19, 2018
Home Technologie Sciences . Pourquoi dormons-nous ?

Sciences . Pourquoi dormons-nous ?

0
171
Sciences . Pourquoi dormons-nous ?

Tsukuba, Japon. Le parfum lourd des osmanthes emplit l’air et de grandes araignées dorées tissent leur toile dans les buissons de l’Institut international de médecine du sommeil intégrative. Deux hommes coiffés de casques de chantier mesurent un espace et, en chuchotant, collent du ruban adhésif sur un mur couleur d’ardoise. Le bâtiment est tellement neuf qu’ils sont encore en train de poser des panneaux.

L’Institut n’a que cinq ans, le bâtiment encore moins, mais il a déjà attiré 120 chercheurs issus de domaines aussi divers que la pneumologie et la chimie et de pays allant de la Suisse à la Chine. Situé à une heure au nord de Tokyo, sur le site de l’université de Tsukuba, il est financé par le gouvernement japonais et d’autres bailleurs de fonds, et est dirigé par Masashi Yanagisawa.

On y étudie les mécanismes fondamentaux du sommeil et non, comme c’est plus fréquent, les causes et le traitement des problèmes de sommeil. Dans ses salles truffées de matériel étincelant, ses chambres calmes remplies de souris endormies et ses vastes espaces de travail reliés par un escalier en colimaçon, d’immenses ressources sont consacrées à la question de savoir pourquoi exactement les êtres vivants dorment.

Posez-la aux chercheurs et vous entendrez immédiatement la perplexité admirative et la frustration se glisser dans leur voix. Le sommeil est universel. C’est fou, quand on y songe. En pleine mêlée frénétique pour la survie, alors que l’on se massacre, meurt et fuit depuis des siècles, des milliards d’êtres vivants trouveront toujours le temps de s’accorder un bon petit moment d’inconscience.

On a du mal à croire que cette pause permette de vivre pour se battre un jour de plus. “C’est dingue, mais voilà”, sourit Tarja Porkka-Heiskanen, biologiste spécialisée dans le sommeil à l’université d’Helsinki. Le fait qu’une habitude si risquée soit si répandue et persistante laisse à penser que ce qu’il se passe à ce moment-là est de la plus haute importance. Quel que soit ce que le sommeil apporte au dormeur, il vaut la peine de défier la mort jour après jour, toute sa vie.

Le repos de la méduse

Les bénéfices du sommeil restent mystérieux, or, pour de nombreux biologistes, ces inconnues sont captivantes. Par une soirée pluvieuse, un groupe de chercheurs de l’institut s’est réuni dans un izakaya, un bar à saké. Ils

[…]

Veronique Greenwood
Translate »