Un concours de beauté des albinos du Kenya

0
16
Un concours de beauté des albinos du Kenya

L’Albinism Society of Kenya a organisé un concours de beauté à Nairobi pour soutenir les personnes atteintes de cette anomalie génétique et héréditaire.

Copyright de l’image EPA

L’albinisme est une maladie héréditaire rare qui entraîne un manque de pigmentation des cheveux, de la peau et des yeux.

Sans mélanine dans leur peau, les personnes atteintes d’albinisme sont plus vulnérables aux effets nocifs du soleil.

Copyright de l’image Reuters

Copyright de l’image AFP

Miss et Mister Albinos qui s’est tenu en novembre, visait à aider à combattre la discrimination et la violence auxquelles le groupe est fréquemment confronté.

En Afrique, l’albinisme est associé à de nombreuses idées fausses et superstitions négatives. En conséquence, de nombreux albinos souffrent de stigmatisation, d’aliénation et même d’abus physiques.

Copyright de l’image Reuters

Copyright de l’image AFP

Le concours de beauté, intitulé “Accept me, include me, include me, I can” (Acceptez-moi, incluez-moi, incluez-moi, je peux), réunissait des participants du Kenya, de Tanzanie et d’Ouganda, et visait à renforcer la confiance des jeunes albinos.

Copyright de l’image Reuters

Cette année, 30 participants se sont affrontés pour les couronnes du concours.

Copyright de l’image AFP

Copyright de l’image Reuters

Elizabeth James, de nationalité tanzanienne, a raconté à Nairobi News comment elle a été forcée de changer d’école lorsqu’elle était enfant.

Les gens la fixaient et la suivaient de près. “La menace s’est considérablement réduite, mais elle est toujours là”, a-t-elle dit.

Copyright de l’image AFP

Copyright de l’image EPA

Okwii Simon Peter, 26 ans, avocat ougandais, a déclaré à l’agence de presse Reuters qu’il participait au concours pour montrer que vivre avec l’albinisme ne le rend pas différent.

“Nous sommes ici principalement pour faire de la sensibilisation, pour faire du plaidoyer…. pour mettre en valeur notre beauté et notre talent.”

Copyright de l’image AFP

Valencia Bosibori, 25 ans, responsable du service clientèle d’une entreprise de télécommunications au Kenya, a participé à un événement similaire qui s’est tenu en 2016 et n’était ouvert qu’aux Kenyans.

Elle a dit à Reuters qu’elle voulait “atteindre les gens qui n’ont pas cette connaissance de ce qu’est l’albinisme”.

Copyright de l’image EPA

Emmanuel Silas Shedrack, 20 ans, de la Tanzanie, et Maryanne Muigai, 19 ans, du Kenya, ont été couronnés pour l’édition 2018 de Miss et Mister albinos.

Copyright de l’image Reuters

.