Sunday, April 22, 2018
Home Technologie Une analyse de sang pourrait bientôt suffire à diagnostiquer Parkinson

Une analyse de sang pourrait bientôt suffire à diagnostiquer Parkinson

0
17
Une analyse de sang pourrait bientôt suffire à diagnostiquer Parkinson

“Des scientifiques portugais découvrent comment détecter Parkinson à partir d’une prise de sang”, annonce ce mercredi 11 avril le journal portugais Expresso, à l’occasion de la journée mondiale consacrée à cette maladie dégénérative. Les premiers marqueurs biologiques (ou “biomarqueurs”) liés à cette dernière ont en effet été découverts par des chercheurs de Lisbonne. Il s’agit en réalité de ‘cicatrices’ sur une protéine spécifique présente dans les globules rouges”, précise le site de l’hebdomadaire.

Chercheur au Centre d’études des maladies chroniques (Cedoc) de la faculté des sciences médicales de la Nouvelle université de Lisbonne, Hugo Vicente Miranda précise :

En analysant des échantillons de sang, nous avons repéré quatre marques sur la protéine alphasynucléine qui sont la signature de la maladie.”

L’essor des tests sanguins

Cette découverte s’inscrit dans la tendance consistant à chercher des méthodes non invasives pour dépister de manière précoce les maladies. Récemment, des tests sanguins, réalisés au Japon, en Australie ou aux États-Unis, ont ainsi permis de repérer la maladie d’Alzheimer et plusieurs cancers.

Les chercheurs portugais ont testé leur test sur “100 personnes, dont 60 atteintes par la maladie de Parkinson, explique Hugo Vicente Miranda. Il faut encore l’expérimenter sur un bien plus grand nombre de malades, issus de plusieurs pays et avec des caractéristiques différentes.”

Une fois son efficacité confirmée, ce test sanguin pourra servir aux médecins, qui, pour l’heure, détectent encore la maladie de Parkinson via les symptômes physiques qu’elle provoque (tremblements au repos, rigidité musculaire, problèmes d’élocution et de coordination).

Cette découverte avait déjà été partagée dans la communauté scientifique par l’intermédiaire d’une publication scientifique parue le 20 octobre dans Scientific Reports. “Elle poursuit désormais son avancée jusqu’à son entrée sur le marché et son utilisation en routine par les neurologues”, indique l’hebdomadaire portugais, sans pour autant émettre un pronostic quant à une date de mise sur le marché.

Vincent Barros
Translate »