Monday, May 21, 2018
Home Technologie Une intelligence artificielle capable de “voir” ce que nous voyons

Une intelligence artificielle capable de “voir” ce que nous voyons

0
81
Une intelligence artificielle capable de “voir” ce que nous voyons

Ceci n’est pas un nouvel épisode de la série télévisée dystopique Black Mirror, mais une technologie émergente, révèle New Scientist. “Une IA [intelligence artificielle] peut recueillir les images du cerveau d’une personne”, commence l’hebdomadaire. L’IA derrière cet exploit est une invention de Guohua Shen et de son équipe de l’Institut international de recherche en télécommunications avancées, situé au Japon. Elle a fait l’objet d’une publication dans bioRxiv le 27 février.

L’algorithme mis au point par les chercheurs utilise les clichés – acquis par imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) – du cerveau d’une personne en train de regarder une image. Celle-ci peut représenter des “figures ‘naturelles’ comme des chauves-souris, des motoneiges ou du verre coloré, ou ‘artificielles’ telles que des carrés, le symbole de l’addition, ou des lettres de l’alphabet”, précise New Scientist. Après avoir décodé les IRMf, l’IA est en mesure de reconstruire l’image observée. Le programme a préalablement été “entraîné” avec une galerie de 6 000 images accompagnées des clichés IRMf correspondants.

Une technologie florissante mais imparfaite

Bien que les reconstructions soient loin d’être parfaites, “elles sont souvent reconnaissables”, assure l’hebdomadaire scientifique. L’invention ouvrirait la voie à des applications futures, indique à New Scientist Haiguang Wen de l’université Purdue dans l’Indiana : “Ces méthodes de décodage pourraient être employées dans les interactions homme-machine.” Le chercheur, qui n’a pas participé à cette nouvelle étude, planche de son côté sur une IA “liseuse de pensées” et a publié ses travaux dans Cerebral Cortex notamment.

À la différence des précédents logiciels de “décryptage de pensées”, celui de Guohua Shen reconstruit directement les images à partir de l’IRMf en une seule étape, précise New Scientist. Cette IA est la dernière d’une série de programmes informatiques dédiés au déchiffrage de l’humain : une semaine plus tôt, New Scientist consacrait un article à un algorithme capable de décrire des photos. Ce dernier a cependant des progrès à faire, comme en témoigne la légende “une paire de ciseaux assise par terre” pour décrire l’image d’une horloge en gros plan. Le journal de conclure : “Les mises en application ne sont pas pour tout de suite.”

Translate »