Tuesday, August 14, 2018
Home Economie Verbatim. “Quand on est salarié de Ryanair, on a l’impression qu’on se...

Verbatim. “Quand on est salarié de Ryanair, on a l’impression qu’on se fout de nous.”

0
8
Verbatim. “Quand on est salarié de Ryanair, on a l’impression qu’on se fout de nous.”

Quand on est salarié de cette entreprise, on a l’impression qu’elle se fout de nous dans les grandes largeurs. Il faut toujours veiller à tout et se défendre. Sinon tu te fais arnaquer en permanence. Apparemment, c’est la mentalité de Ryanair. Ils repoussent toujours les limites.
Alexander Wirtz (nom changé pour préserver l’anonymat de la personne)
Copilote chez Ryanair

Ryanair fait face, ce vendredi 9 août, à la plus grande grève de son histoire. Les pilotes en Allemagne, Belgique, Irlande et Suède ont cessé de travailler pour vingt-quatre heures. La compagnie aérienne à bas coûts a annulé 400 vols en Europe. 55 000 passagers sont concernés.

Un copilote qui souhaite rester anonyme a expliqué aux journalistes de la Frankfurter Allgemeine Zeitung pourquoi il fera grève. Passionné par son travail, il invoque un climat délétère et de fortes pressions sociales dans l’entreprise. “Chez Ryanair on te met la pression par principe. Pour eux, c’est normal. […] J’ai vu comment Ryanair a tenté de pousser des salariés à effectuer un autre vol alors que ce jour-là, à cause de nombreux retards, l’équipe aurait travaillé pendant quinze heures d’affilée.”

Dans l’aviation commerciale européenne, Ryanair a la réputation d’être un modèle d’efficacité, explique le quotidien. Selon les experts, ses coûts salariaux sont moitié moins importants que ceux de ses concurrents directs, EasyJet et Norwegian.

Mais aujourd’hui la compagnie vit un conflit inédit qui pourrait annoncer la fin de son modèle économique. Fin 2017, à la suite d’un mouvement de contestation dans l’entreprise, le PDG, Michael O’Leary, avait abandonné son refus, vieux de trente ans, d’admettre des syndicats.

Les négociations avec les différents représentants du personnel patinant, les salariés sont en grève de manière répétée dans différents pays européens cet été.

Translate »