Friday, April 26, 2019
Home Economie Vu d’Allemagne. Pourquoi c’est une erreur de refuser la fusion Alstom-Siemens

Vu d’Allemagne. Pourquoi c’est une erreur de refuser la fusion Alstom-Siemens

0
62
Vu d’Allemagne. Pourquoi c’est une erreur de refuser la fusion Alstom-Siemens

Sur le papier, Margrethe Vestager fait tout comme il faut. La commissaire européenne chargée de la Concurrence a examiné les deux constructeurs ferroviaires, Siemens et Alstom, et sa conclusion est la suivante : en cas de fusion des deux entreprises – c’est-à-dire des trains à grande vitesse ICE et TGV –, le nouveau groupe jouirait d’une position dominante sur le marché européen susceptible de nuire à la concurrence. Ce faisant, la commissaire applique la loi à la lettre : elle veille au respect des règles de concurrence en Europe, ce qui est par définition son travail. C’est sur cet arrière-plan que s’explique son opposition à la création d’un “Airbus ferroviaire”.

S’armer pour la concurrence mondiale

La commissaire fait tout comme il faut et pourtant elle commet une grave erreur, car l’Europe a besoin d’un géant du rail, d’un “champion international” capable de rivaliser avec les autres poids lourds en dehors du continent. Car oui, il existe un monde en dehors de l’Europe. Un monde régi par

[…]

Thomas Fromm
Translate »