Mille huit cents enseignants du territoire de Luilu dans la province de la Lomami sont impayés depuis deux mois à cause de l’effondrement du pont qui enjambe la rivière Luilu. Ce pont permet aux véhicules venant de Muene-Ditu de se rendre à Luilu.

Selon des sources locales, les agents payeurs de la Banque TMB affirment ne pas être en mesure de quitter Muene-Ditu pour joindre le territoire de Luilu afin d’assurer la paie de ces fonctionnaires à cause de l’état de ce pont.

La ville de Muene-Ditu et le territoire de Luilu, distants de 40 km, sont séparés par une rivière sur laquelle est jeté le pont qui s’est effondré.

La députée Angélique Milemba, élue de Luilu, demande au gouvernement d’ordonner  à la TMB de trouver d’autres voies d’accès à ce territoire pour payer les enseignants.

« J’insiste beaucoup pour que les autorités, qui ont la charge de la paie des enseignants, et les autorités de la TMB puissent se rencontrer, et que Kinshasa donne l’ordre à TMB d’utiliser un autre moyen de déplacement pour atteindre les 1 800 enseignants. Ce n’est pas normal », déplore-t-elle.

A l’en croire, les enseignants sont démoralisés. Ce qui perturbe le fonctionnement de plusieurs écoles.

Les policiers seraient également concernés par cette situation.

Angélique Milemba s’en inquiète, craignant des problèmes sécuritaires.